DIBANGO MANU (1933-2020)

Carte mentale

élargissez votre recherche dans Universalis

??Papa Groove??

1972 est une année charnière pour Manu Dibango. Outre la parution d’African Voodoo, qui réunit des enregistrements destinés à l’origine à accompagner des films pour la publicité, la télévision et le cinéma –?il composera par ailleurs plusieurs BO au cours de sa carrière?–, il enregistre cette année-là ??Soul Makossa??, qui para?t initialement sur la face?B du 45-tours de l’hymne qu’il a composé pour soutenir l’équipe de football du Cameroun où se déroule la 8e?Coupe d’Afrique des nations. Inclus dans l’album O Boso, ce titre au groove irrésistiblement dansant se vendra à des millions d’exemplaires à travers le monde et sera ??emprunté?? plus tard, sans l’accord de son créateur, par Michael Jackson, Rihanna, Jennifer Lopez... En 1973, ??Soul Makossa?? lui ouvre les portes de l’Olympia ainsi que les pistes de danse des clubs africains puis américains, quand un DJ new-yorkais, tombé par hasard sur le 45-tours dans une boutique parisienne, le diffuse sur les ondes, de l’autre c?té de l’Atlantique. Manu Dibango se voit invité au prestigieux Apollo Theater de Harlem, puis il collabore avec le Fania All Stars, fameux orchestre de salsa, en pleine ébullition, alors à New York. Par la suite, il s’installe pendant quatre années, entre 1975 et 1979, à Abidjan, en C?te d’Ivoire, où il dirige l’Orchestre de la Radiotélévision ivoirienne, avant de retourner à Paris poursuivre sa carrière. Il absorbe et reprend à sa manière reggae (il collabore notamment avec le tandem Sly Dunbar et Robbie Shakespeare), musique cubaine, sons urbains dans l’air du temps (hip-hop, électro), sans jamais oublier le jazz, fil rouge de toute sa vie. Au début des années?1990, il rassemble de nombreux artistes –?Youssou N'Dour, Salif Keita, Ray Lema, Angélique Kidjo, Peter Gabriel ou encore Touré Kunda?– pour un hommage aux musiques du continent africain (Wakafrika, 1994).

Musicien engagé, nommé artiste de l’UNESCO pour la paix en 2004, Manu Dibango a toujours mis sa notoriété au service des causes qui lui tenaient à c?ur, telles que la faim da [...]


1? 2? 3? 4? 5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2?pages

écrit par :

Classification

Autres références

?? DIBANGO MANU (1933-2020) ?? est également traité dans?:

Soul Makossa, DIBANGO (Manu)

  • écrit par?
  • Eugène LLEDO
  • ?? 533 mots

Dans les années?1950, le saxophoniste, pianiste et compositeur Manu Dibango (de son vrai nom Emmanuel N'Djoké Dibango) effectue des tournées au sein de diverses formations en Afrique et en Europe (il joue à Saint-Germain-des-Prés, en Belgique...). Il appartient, de 1956 à 1961, à l'African Jazz de Joseph Kabasélé. à Paris, dans les années?1960, il comme […] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrick?LABESSE, ??DIBANGO MANU - (1933-2020)??, Encyclop?dia Universalis [en ligne], consulté le 02 octobre 2020. URL?: http://www.bonoaldea.com/encyclopedie/manu-dibango/

91大香伊在人线免费-大香蕉在线视频观看-大香伊蕉国产